mercredi

 

processus-CRÉATION 

dans un squat prés de Paris









Transformer
                                                 









 



un espace

de fond en comble.
ça travaille ça travaille
 
Pendant plusieurs jours



                                  
 



                                                                                            





                           

























                                                                                           
atelier ouvert.
           en musique, vidéo….





                     des zones  font     écran,  des gros plans, des cascades,          rien ne dort.                              


                                  








possible de voir, discuter,  s’impliquer, infléchir.




Et l’interprétation déclenche l’envie de transformer
 
la Composition de mélange en parties





                                            



            




                                           




                                                    





                        






une magie immédiate. un climat d’ailleurs, hors du temps  et gorgé de possibles.










  art                   sur place   
et sons d'art

        
une lecture des objets,  décryptage de ce qu’ils disent
                                  
                                   résonance.



NON,     Ce n’est pas un rébus.                                                            C’est un atelier où la vie                se dépose


ça laboure le béton

inattendu

un improvisé qui dure spécifiquement




énergie incroyable collectage,  ramassage...








juxtaposition d'agitation.

     mais une Recherche-découverte,

pour interpréter,



                                         Révéler une charge émotive                          oubliée.



 L' œil retire  l’impression d’un ensemble  et
contient cet instant qui passe rapidement   ....





entrepose une  matière première.... 
alors    un         travail illogique  commence














  la Composition

 vient comme une surprise,





                                             























le "Reflet" devient  une approche.









                      

un traitement des flux
qui  inquiète la nature





 car c’est le flux du  vent dans les quasi-silence....



                          


des zones  font écran, des gros plans, des cascades, des métaphores, rien ne dort. Le travail de l’artiste  continue





  


                                                




            

et  toujours ce Reflet qui contient

     Transformer


        
 













c’est le niveau d'intensité qui augmente de nouveau.








                                        http://vimeo.com/38548046